Retour aux 5 étapes
Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Étudier en Europe

Organisation de l'enseignement supérieur dans les pays européens

Publication : 21 mai 2019
Quelles sont les modalités d’études pays par pays (organisation des études, admission et inscription, vie étudiante, apprendre la langue du pays concerné) ? Survolez la carte et cliquez sur le pays qui vous intéresse.

Étudier en Autriche

Située au cœur de l’Europe, l’Autriche possède des frontières communes avec pas moins de 8 pays. C’est un pays très dynamique qui accueille beaucoup d’étudiants étrangers qui sont nombreux à venir apprendre la langue allemande et tester les écoles et universités du pays qui vit naître Mozart et Freud.

Autriche 1

Autriche : organisation des études

Autriche 2

Autriche : admission et inscription

Autriche 3

Autriche : vie étudiante

Autriche 4

Apprendre l’allemand

Étudier à Chypre

Bien sûr, les étudiants français y sont rares. Il faut dire que dans cette petite île de 9 251 km2, l’offre de formation est limitée et les 3 universités publiques sont réservées à des candidats parlant le grec ou le turc. Mais des programmes en anglais au niveau master viennent d'être introduits. Pourtant, les échanges avec la France se multiplient. Une perche à saisir, si l’on veut teinter son CV d’un soupçon d’originalité.

Étudier au Danemark

Avec 3 universités capables de soutenir la comparaison avec les meilleures mondiales, le Danemark a de quoi séduire. Il s’est d’ailleurs lancé dans une politique résolue d’ouverture aux étudiants étrangers. Une agence a même été créée pour renforcer le caractère international des enseignements danois. Autant de raisons de céder aux appels de la petite sirène de Copenhague ou des cités voisines...

Danemark 1

Danemark : organisation des études

Danemark 2

Danemark : admission et inscription

Danemark 3

Danemark : vie étudiante

Danemark 4

Apprendre le danois

Étudier en Estonie

Ce petit pays balte cache bien des atouts au cœur de ses forêts : des villes au cachet ancien tournées vers la modernité, des habitants qui compensent les rigueurs de l’hiver par la convivialité, une vie culturelle associant festivals de jazz et concerts classiques. Pourquoi l’Estonie, dont la langue complexe est parlée par 1,4 million de personnes, attire-t-elle de plus en plus d’étudiants ? Les universités de Tartu et de Tallinn proposent des cursus en anglais et des conditions de travail idéales.

Étudier en Finlande

Ceux qui ont en tête les films d’Aki Kaurismäki et leurs sinistres décors ne sont peut-être pas très partants. Ils ont tort. Pays modèle en matière de protection de l’environnement, la Finlande brille aussi par la qualité de son enseignement supérieur. Une excellence qui se mérite puisqu’un examen hyper sélectif est organisé à l’entrée des universités. Étudiants peu motivés et pas très bosseurs, s’abstenir.

Étudier en Hongrie

La Hongrie possède de nombreux atouts. Plusieurs prix Nobel ont étudié ou enseigné dans ses universités, en particulier l’Usteb et l'Elte à Budapest. Szeged se distingue en médecine et pharmacie, Pécs en lettres et médecine. Des cursus en anglais et en allemand sont proposés. Les études médicales et vétérinaires attirent le quart des étudiants étrangers.

Étudier en Islande

Étudier aux Pays-Bas

Si vous décidez de partir faire vos études aux Pays-Bas, vous n'aurez pas trop de mal à vous adapter dans ce pays cosmopolite. En tant qu'étranger, vous êtes le bienvenu. L'anglais est ici pratiqué comme nulle part ailleurs. Les Hollandais importent plus de livres en anglais que n'importe quel pays anglophone. Il existe près de 2 100 programmes d’études entièrement en anglais. La langue d’enseignement est le néerlandais, très souvent l’anglais, parfois l’allemand.

Étudier en Pologne

Savez-vous qu’en Pologne, la moitié de la population a moins de 35 ans ? Que l’université de Cracovie a été créée en 1364 ? Que la prestigieuse école de cinéma de Lodz a compté parmi ses élèves un certain… Roman Polanski ? Si vous ajoutez à cela que plusieurs universités polonaises se placent fort bien dans divers classements internationaux, les raisons de partir ne manquent pas.

Pologne 1

Pologne : organisation des études

Pologne 2

Pologne : admission et inscription

Pologne 3

Pologne : vie étudiante

Pologne 4

Apprendre le Polonais

Étudier en Lettonie

L’enseignement supérieur letton propose de nombreuses filières d’études. Le nombre d’étudiants est croissant. On distingue deux types d’organisations d’enseignement supérieur, l’une académique et l’autre plus professionnelle. Certains cursus d’études sont dispensés en anglais.

Étudier au Luxembourg

Situé au cœur de l’Europe, le Luxembourg est un pays très cosmopolite qui se caractérise par sa longue histoire européenne et par le multilinguisme. Depuis Luxembourg ville, on peut rejoindre rapidement les autres capitales européennes. Son université de création récente, met l’accent sur les langues étrangères et propose des cursus de spécialisation dans le domaine du droit et de la finance.

Étudier à Malte

Perfectionner sa pratique de l’anglais sous le soleil de Malte ? Pourquoi pas, puisque c’est la seconde langue officielle du petit archipel méditerranéen. Un héritage des 150 ans d’appartenance à l’Empire britannique. Ayant vu passer toutes les civilisations méditerranéennes, Malte est un livre d’histoire à ciel ouvert. De nombreux étrangers y étudient l’archéologie et les arts. L’économie et la finance sont aussi souvent choisies parmi le large éventail de disciplines proposé par l’université.

Étudier en République Tchèque

Opterez-vous pour Prague qui abrite la plus vieille université d’Europe centrale, avec des filières scientifiques dont la réputation n’est plus à faire ? Pour Brno, deuxième ville du pays, qui compte pas moins de 7 universités et offre à ses étudiants une vie nocturne trépidante ? Ou pour une école supérieure professionnelle (là-bas, on parle de VOS) nichée au fin fond de la Bohême ? Un choix kafkaïen !

Étudier en Slovaquie

Le développement économique et touristique de ce petit pays d’Europe centrale, couvert de forêts, de montagnes - en particulier les Carpates – et de cours d’eau, pourrait contribuer à décider des étudiants à s’y expatrier. Entrée en 2004 dans l’Union Européenne et en 2009 dans la zone euro, la Slovaquie a mis en place de nombreux cursus en langue étrangère, majoritairement en anglais.

Étudier en Slovénie

La Slovénie, appelée aussi la "Petite Suisse", est un petit pays où l’on accède rapidement à la mer ou à la montagne ; elle peut être une bonne destination pour les sportifs et les amateurs de nature. C’est un pays dynamique qui s’est rapidement adapté au rythme européen et a fortement développé l’enseignement supérieur. Pour preuve, l’université de Ljubljana, capitale du pays, fait partie des meilleures d’Europe.

Étudier en Suisse

En Suisse, il existe 26 régimes scolaires, divergeant parfois très fortement les uns des autres. La Confédération est compétente pour la formation professionnelle supérieure, les HES ( hautes écoles spécialisées) et les EPF (écoles polytechniques fédérales). Les cantons prennent en charge les HEU (hautes écoles universitaires) et les HEP (hautes écoles pédagogiques) implantées sur leur territoire.

Étudier en Norvège

Si les fjords norvégiens présentent un attrait touristique certain, le pays est avant tout une destination de choix pour y étudier. Dynamique, moderne, dotée d’une offre universitaire conséquente, performante et attractive, la Norvège a de quoi faire rêver tout étudiant sensible au Grand Nord. De plus, elle fait partie de l’espace Schengen, ce qui, pour les résidents de l’Union européenne, simplifie les démarches administratives pour s’y installer. Le sésame ? Avoir un très bon niveau d’anglais pour suivre les cours…

Étudier en Allemagne

Entre tradition et modernité, l’Allemagne suscite un dilemme. D’un côté les quartiers avant-gardistes de Berlin ou de Francfort-sur-le-Main, de l’autre les cités baroques d’Heidelberg et de Munich. Mais, les métropoles à la vie culturelle animée, comme de nombreuses villes de taille plus modeste, offrent un enseignement supérieur de qualité. L’Allemagne occupe la 3e place au plan mondial pour l’accueil d’étudiants étrangers.

Étudier en Belgique

Étudier en Irlande

Approfondir la littérature irlandaise ou le droit anglo-saxon, pratiquer l’anglais le plus pur, autant de raisons de choisir le pays d’Oscar Wilde et de Samuel Beckett. De Dublin à Galway, en passant par Cork et Limerick, 7 universités, une quinzaine d’instituts de technologie et des "colleges of education" offrent un enseignement de qualité. Avec, en prime, le "craic", c’est-à-dire l’ambiance chaleureuse des pubs.

Étudier au Portugal

Pays de navigateurs intrépides, partis à bord de leurs caravelles découvrir des terres inconnues, le Portugal a joué un rôle de pionnier dans les échanges internationaux. Pourtant, les étudiants français boudent un peu les 3 grandes villes universitaires que sont Lisbonne, Porto et la très pittoresque Coimbra, connue pour abriter l’une des plus anciennes universités d’Europe.

Étudier en Grèce

Berceau de la démocratie et des philosophes, la Grèce recèle de célèbres monuments antiques et une pléiade de musées. Mais le pays ne se contente pas de vivre sur les lauriers de son riche passé. Les universités grecques donnent l’exemple en matière d’ouverture à l’international : instauration de cours en anglais dès la 1re année, création d’annexes à l’étranger, participation active aux programmes européens...

Grèce 1

Grèce : organisation des études

Grèce 2

Grèce : admission et inscription

Grèce 3

Grèce : vie étudiante

Grèce 4

Apprendre le Grec

Étudier en Suède

Un système souple et adaptable en fonction des besoins de chacun… Un des principes fondamentaux du système d'éducation suédois est que chacun doit avoir un accès égal à l'offre de formation sans considération de sexe, de lieu de résidence ou d'origine sociale. Les programmes et les calendriers scolaires sont définis au niveau national. L'éducation est sous la responsabilité de plusieurs ministères.
 

Étudier au Royaume-Uni

Cambridge, Oxford, University College London : le "golden triangle" des universités britanniques forme les élites du monde entier. Mais, d’Édimbourg à Bristol, en passant par Manchester, d’autres pépites sont à découvrir parmi les établissements d’enseignement supérieur du Royaume-Uni. Peaufiner sa pratique de la langue des affaires, obtenir un diplôme coté à l’international, profiter de la qualité de vie des campus : autant d’arguments qui séduisent les étudiants français chaque année.

Étudier en Espagne

L’auberge espagnole est toujours "tendance" : le pays de Cervantès est la première destination choisie par les étudiants français dans le cadre d’Erasmus +. Pas que pour la movida. L’enseignement supérieur espagnol a connu beaucoup de mutations. L’adoption du système européen s’accompagne d’une volonté d’excellence. La proximité des enseignants, la part accordée aux travaux de groupe, les moyens informatiques, sont déjà largement plébiscités.

Allemagne - Autriche - Belgique - Bulgarie - Chypre - Danemark - Espagne - Estonie - Finlande - Grèce - Hongrie - Irlande - Islande - Italie - Lettonie - Lituanie - Luxembourg - Malte - Norvège - Pays-Bas - Pologne - Portugal - République Tchèque - Roumanie - Royaume-Uni - Slovaquie - Slovénie - Suède - Suisse

Commission européenne

Euroguidance est un réseau de centres de ressources pour l’information sur la mobilité et l’orientation, mis en place par la Commission européenne. Il informe sur les possibilités d'études, de formation et de mobilité en Europe. Le site apporte une aide précieuse aux candidats à la mobilité et aux professionnels qui les accompagnent.