Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

BIM manager

La modélisation des données est en train de bouleverser le secteur du bâtiment. Le BIM manager est la tête de pont de ce mouvement visant à optimiser les échanges entre les professionnels, limiter les erreurs et donc gagner en temps et en qualité.

  • Niveau minimum d'accès : bac + 5
  • Salaire débutant : 4170 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Administrateur/trice BIM,
    Architecte référent/e BIM,
    Coordonateur/trice BIM,
    Gestionnaire de projet BIM,
    Responsable maquette numérique
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Architecture,
    Bâtiment et travaux publics (BTP)

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime organiser, gérer

Le métier

Nature du travail

Révolution digitale

Après l'automobile et l'aéronautique, le BIM (building information modeling ou bâtiments et infrastructures modélisés, selon l'adaptation des Ponts et Chaussées), est en train de conquérir le secteur " bâtiment-travaux publics ". À la clé pour les entreprises : un gain de temps et d'argent grâce au partage des données entre services ou professionnels travaillant sur un même projet. Plus d'efficacité aussi dès la conception puisque tous les détails sont visualisables sur la maquette 3D enrichie par tous sans se déplacer.

À l'initiative du projet

Le BIM manager initie et suit la mise en place de la démarche BIM sur un projet. Il assure le lien entre les participants internes et externes. Il choisit le logiciel le plus adapté, crée la charte commune qui établit notamment une nomenclature pour chaque domaine (revêtement, fenêtres, murs...) et définit qui saisit quelles données et quand. La maquette virtuelle sert aussi bien au maçon, qui peut cliquer sur le plan 3D et évaluer précisément son temps de travail, qu'aux équipes de nettoyage, par exemple, une fois l'immeuble construit.

Facilitateur

Le BIM manager met de l'huile dans les rouages en normalisant les échanges d'informations. Il gère les problèmes et ajuste le modèle si besoin. Il prépare les réunions de coordination.

Compétences requises

Des connaissances techniques

Le BIM manager (building information modeling ou bâtiments et infrastructures modélisés, selon l'adaptation des Ponts et Chaussées) maîtrise les processus de construction virtuelle et de la documentation. Il connaît les applications BIM (Revit et ArchiCAD sont les plus utilisées pour l'architecture 3D) et les bases de données. Il a le sens de l'organisation, notamment pour optimiser le flux de travail des différents intervenants.

Des connaissances métiers

Le spécialiste BIM connaît le langage de la construction et du suivi de chantier, ses métiers, les difficultés fréquemment rencontrées, au niveau conceptuel ou technique. Rigoureux, il fait preuve d'analyse et d'esprit de synthèse pour faire avancer le projet dans les délais tout en respectant la qualité et la sécurité. Une première expérience dans la construction est souvent demandée pour comprendre les besoins des acteurs : architectes, ingénieurs, entrepreneurs...

Des qualités personnelles

Certes technique, le métier requiert des qualités personnelles : charisme, pédagogie. Le BIM manager aime le travail en équipe, il sait se rendre disponible et animer des réunions. Adaptable, il suit de près les réglementations et les avancées du projet et sait se remettre en question si son plan doit évoluer.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Fédérer les acteurs

Bien que nécessaire pour moderniser le secteur, le taux d'adoption du BIM (building information modeling ou bâtiments et infrastructures modélisés, selon les Ponts et Chaussées) dans les entreprises du bâtiment et des travaux publics n'est que de 26 %. Dans ce secteur essentiellement constitué de PME (petites et moyennes entreprises) et TPE (très petites entreprises), l'intérêt du travail collaboratif passe parfois difficilement, pourtant il ne peut se faire sans l'adhésion de toutes les parties prenantes à un projet.

Fonction ou métier ?

Autrefois réservé aux architectes et ingénieurs, le BIM gagne dans les entreprises où les profils sont plus variés. La fonction est souvent attribuée au chef de projet ou, dans les grandes entreprises de construction, au responsable CAO (conception assistée par ordinateur) après une formation spécifique. Pour ce professionnel, mieux vaut être passionné d'informatique car son métier change radicalement ! Il doit suivre les évolutions des logiciels. Ses tâches vont de la saisie de données au reporting (suivi de l'activité).

Peut mieux faire

Si on tend vers un BIM unique de la conception à la gestion, il est encore trop morcelé : BIM de conception pour architectes et bureaux d'études, BIM construction-suivi de chantier, BIM d'exploitation du bâtiment ou de calcul thermique... L'intégration du BIM dans le système d'information reste un enjeu.

Carrière et salaire

Salaire

Environ 4170 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Une demande qui explose

Les besoins en professionnels rompus au BIM (building information modeling ou bâtiments et infrastructures modélisés, selon l'adaptation des Ponts et Chaussées) explosent. Selon l'Opiiec (Observatoire paritaire de l'informatique, de l'ingénierie, des études et du conseil), il faudrait former 80 000 salariés de bureaux d'études d'ici à 2020, en priorité les projeteurs. Devant la pénurie de personnes formées, les jeunes diplômés, notamment les ingénieurs du bâtiment et architectes, peuvent se voir proposer des postes. Selon l'Observatoire du BIM qui suit la transition numérique dans le bâtiment, la moitié des concepteurs, architectes, ingénieurs, économistes... intègrent déjà le BIM dans leur démarche. L'essentiel de la demande se trouve dans les bureaux d'études, agences d'architectes et groupes du bâtiment et des travaux publics.

La commande publique en tête

Une directive européenne encourage depuis 2014 les États membres à utiliser le BIM dans les commandes publiques, notamment pour éviter tout gaspillage énergétique. En 2015, la France a lancé son plan transitoire numérique dans le bâtiment (PTNB). Résultat : le BIM est particulièrement développé dans l'habitat social et on trouve des logiciels de BIM dans la plupart des entreprises dotées d'un patrimoine immobilier.

Accès au métier

Accès au métier

Le poste de BIM manager est réservé en priorité à des professionnels expérimentés (architectes, ingénieurs...) qui ont suivi une formation complémentaire spécifique dans le cadre de la formation continue. Les formations initiales intègrent de plus en plus le travail collaboratif sur les logiciels BIM. Devant la pénurie de personnes formées, les jeunes diplômés avec un peu d'expérience peuvent se voir proposer des postes.

Bac + 2

  • BTS du secteur de la construction ou des travaux publics
  • DUT du secteur de la construction ou des travaux publics

Bac + 5

  • Diplôme d'ingénieur (notamment l'ESTP Paris, ESITC Caen)
  • Diplôme d'architecte
  • Master spécialisé BIM (ESITC Caen, École des Ponts ParisTech) ou ouvrages complexes, génie civil, informatique...

En savoir plus

Ressources utiles

www.concepteursdavenirs.fr

CONCEPTEURS D'AVENIRS (site consacré à la promotion des métiers et de l'apprentissage)

www.metiers-btp.fr

Site de l'Observatoire des métiers du bâtiment et des travaux publics

www.ffbatiment.fr

Site de la Fédération française du bâtiment

www.syntec-ingenierie.fr

Site de la Fédération professionnelle de l'ingénierie

www.avenir-ingenierie.fr

Pour tout savoir sur les métiers de l'ingénierie

Publications

Publications Onisep

Les métiers du bâtiment et des travaux publics
collection Parcours, Onisep
parution 2016