Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

chargé / chargée de projet événementiel

Congrès, soirées de gala, festivals, salons professionnels, rencontres sportives, petits déjeuners d'entreprise, séminaires ou lancement du nouveau smartphone… c'est le chargé de projet événementiel qui conçoit et réalise ces opérations de communication pour son entreprise ou pour un client.

Le métier

Nature du travail

Concevoir l'événement

En agence de communication, le chargé de projet événementiel conçoit l'événement qui répondra le mieux à la demande d'un client. Il négocie avec lui le budget de l'opération. Si le client veut un événement spectaculaire, il doit alors trouver l'idée originale qui retiendra son attention. En entreprise, son quotidien est plutôt d'organiser des colloques, des séminaires, des sorties de groupes, etc.

Suivre le budget et piloter la logistique

Il élabore le planning des actions à mener et suit le budget. Il gère et organise sur le terrain toute la logistique du projet : installation, agencement de l'espace, transport de matériel, etc. Il rédige les supports de communication (communiqués de presse, invitations, programmes…). Il choisit les prestataires, les fournisseurs, les intervenants (traiteurs, cameramen, artistes, techniciens...). Au quotidien, il fait face à des impératifs divers (location de salles, de voitures, réservation d'hôtels, conférences de presse).

Coordonner toutes les étapes de la mise en œuvre

Il est l'interface entre le client et les équipes qui vont réaliser l'événement. Prendre contact avec les multiples collaborateurs, analyser ce qu'ils proposent, faire des choix, coordonner toutes les étapes, les faire valider par le client fait partie de ses missions.

Compétences requises

Créativité et originalité

C'est un métier où l'idée compte. Le chargé de projet événementiel doit faire preuve de créativité et d'originalité dans ses propositions, pour retenir l'attention de son client et pour marquer les esprits lors de l'événement.

Réactivité et débrouillardise

Une entreprise qui devait fournir le matériel « sono » pour un gala et qui est en dépôt de bilan à J - 2 ?… au chargé de projet événementiel de trouver une solution de repli immédiate ! Avoir du sang-froid pour gérer les nombreux imprévus de dernière minute est nécessaire. Être débrouillard est aussi bien utile car, parfois, il dispose d'un petit budget pour réaliser son projet. Ce métier nécessite une bonne résistance au stress.

Qualités relationnelles et rédactionnelles

Véritable « tampon », il doit savoir échanger, composer et faire travailler ensemble des personnes de milieux professionnels très différents. Un bon relationnel est indispensable. De solides qualités rédactionnelles sont aussi primordiales car il est responsable de la communication autour de l'événement.

Rigueur et sens du détail

Zéro défaut ! Le rendu de l'événement doit être impeccable et adapté à la vision du client. L'image de l'entreprise en dépend. Il faut donc être rigoureux, prévoyant, penser au moindre détail. De même, il doit avoir le sens des priorités et savoir bien optimiser son temps et ses actions.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Rattaché à la communication

Le chargé de projet événementiel travaille soit en entreprise, au sein de la direction communication, soit pour une agence de communication événementielle où il est alors rattaché au directeur. En entreprise, il est en étroite relation avec le chargé de communication et l'attaché de presse.

Horaires irréguliers et déplacements fréquents

Il se partage entre son agence ou son service et ses activités à l'extérieur. Il enchaîne rendez-vous, réunions, échanges téléphoniques, déplacements et montage de projets avec ses clients, les prestataires, etc. Le délai pour mettre en place l'événement étant, en général, très court, il ne compte pas son temps. Il est parfois contraint de travailler le soir ou le week-end car, au moment de l'événement, il est présent sur les lieux pour s'assurer que tout se passe comme prévu et effectuer les derniers réglages.

Nouvelles technologies de communication

Il s'appuie sur différents outils techniques : logiciels de gestion événementielle, de gestion de relations publiques et de gestion de la relation clients. Mais aussi bureautiques, PAO (publication assistée par ordinateur), plates-formes d'e-mailing, editing, vidéo, web.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

2200 euros brut par mois. La rémunération varie en fonction de la taille et de l'activité de l'entreprise. Des primes selon la réussite de l'événement peuvent la compléter

Intégrer le marché du travail

En agences spécialisées

La plupart des chargés de projet événementiel travaillent en agence de communication événementielle. Il peut aussi travailler dans certaines agences de publicité ou de voyages d'affaires, dans des entreprises organisatrices de spectacles, foires et salons, dans les collectivités territoriales, plus rarement dans les grandes entreprises. Au fil du temps, il doit se doter d'un réseau professionnel.

Son secteur professionnel est la communication hors médias, c'est-à-dire le marketing direct, l'événementiel, la promotion des ventes, les relations publiques.

De l'événementiel à la communication ou la logistique

S'il est plus intéressé par le relationnel, il peut s'orienter vers un poste de responsable communication ou, selon la taille de l'entreprise, devenir directeur de la communication, directeur commercial, directeur de projet ou patron d'une agence d'événementiel. Si l'organisation technique d'un événement le motive davantage, il peut se destiner au métier de responsable logistique.

Accès au métier

Accès au métier

Un niveau bac + 2 doit obligatoirement être suivi d'une spécialisation. L'acquisition de compétences en événementiel peut se faire aussi par le biais de stages. Une licence professionnelle spécialisée en communication événementielle permet d'occuper au début un poste d'assistant.

Pour décrocher d'emblée un poste de chargé de projet événementiel, un diplôme de niveau bac + 3/4 est généralement le minimum requis. Une formation en école de commerce ou en école de communication avec spécialisation en communication événementielle, ou encore un master du même domaine, offre une évolution professionnelle rapide.

Niveau bac + 3

  • Licences professionnelles Métiers de la communication : événementiel

Niveau bac + 4/5

  • Diplômes des ESC (écoles supérieures de commerce) et des écoles de communication, de Sciences Po
  • Diplômes du Celsa (École des hautes études en sciences de l'information et de la communication, rattachée à l'université Paris-Sorbonne), de l'Iscom (Institut supérieur de communication), de l'ISCPA (Institut supérieur des médias de Paris) ou de l'Istec (Institut supérieur des sciences, techniques et économie commerciales)
  • Masters Communication des organisations ; Information, communication

En savoir plus

Ressources utiles

www.levenement.org

Site de l'Association des agences de communication événementielle, fédération de plus de 60 agences qui oeuvrent pour le conseil, la conception, la création et la production d'opérations de communication événementielle. Ce site présente des offres de stages

www.charges-de-communication.enligne-fr.com

Le portail emplois et stages des chargés de communication

www.aacc.fr

Site de l'Association des agences-conseils en communication, syndicat professionnel et fédération de métiers qui couvrent l'ensemble des disciplines de la profession : publicité, marketing, services, communication interactive, communication corporate, communication santé, production publicitaire, communication événementielle et communication éditoriale

metiersdelacommunication.fr/index-des-fiches/

Référentiel des métiers de la communication événementielle (ANAE)

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'information et de la communication
collection Parcours, Onisep
parution 2018