Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

monteur / monteuse en réseaux de distribution électrique

Le monteur-électricien en réseaux de distribution électrique nous est familier. Au volant d'un véhicule de service, il se déplace en milieu urbain ou rural pour assurer à tous la fourniture en électricité.

  • Monteur de réseaux électriques
  • Niveau minimum d'accès : bac ou équivalent
  • Salaire débutant : 1521 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Monteur/euse de réseaux électriques,
    Monteur/euse-électricien/ne en réseaux de distribution
  • Métiers Associés :

    Monteur/euse de caténaires

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Energie

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime bouger,
    J'aimerais travailler dehors,
    Je veux travailler de mes mains,
    Réparer, bricoler, j'adore ça

Le métier

Nature du travail

Raccorder au réseau aérien ou souterrain

Le monteur réseaux intervient principalement sur des lignes basse et moyenne tension, parfois très haute tension. Il commence par repérer puis nettoyer la zone de travail et poser le balisage de sécurité. Puis il creuse des trous avec un engin de chantier pour planter les poteaux, les lever et les consolider. Il déroule les câbles, les fixe à leur sommet et met en place les équipements électriques (disjoncteur, sectionneur, transformateur). Enfin, il raccorde les lignes du réseau aux compteurs des bâtiments.

Si le réseau doit être souterrain, le monteur creuse une tranchée à l'aide d'une pelle mécanique avant de dérouler les câbles. Puis il procède aux raccordements, connexions ou dérivations, avant d'effectuer les opérations de remblayage. Dans la ville, il peut aussi installer l'éclairage public ou les feux de circulation.

Entretenir les lignes et postes électriques

Il veille également à l'entretien des lignes et postes électriques. Il procède au désherbage et à l'élagage des branches d'arbres qui pourraient abîmer l'installation. Il remplace au besoin des pièces usées ou un transformateur hors normes. En cas de coupure d'électricité, il recherche l'origine de la panne, et procède aux réparations ou au remplacement de la pièce défectueuse.

Compétences requises

Robuste et endurant

Pour faire ce métier, mieux vaut ne pas avoir le vertige. Au sommet de pylônes de 12 à 16 m de haut, tel un alpiniste, le monteur doit avoir une bonne acuité visuelle pour distinguer les couleurs... et ne pas se tromper dans le branchement des câbles ! Une bonne condition physique est également indispensable pour remettre en place les lignes abattues par une tempête ou rétablir le courant.

Des connaissances en électrotechnique

Pour lever les poteaux ou dérouler des câbles, il faut savoir utiliser des matériels spécialisés : engins hydrauliques de levage, treuils, pelles mécaniques, etc. Les activités d'installation et de réparation font également appel à des connaissances précises en électrotechnique, génie civil, travail des métaux... Pour exercer certaines tâches, le monteur en réseaux de distribution doit obtenir une habilitation spécifique.

Responsable et capable d'initiative

Le sens des responsabilités et de l'initiative lui permet de maîtriser les situations où la sécurité des personnes est en jeu. Le monteur doit être polyvalent afin de pouvoir faire face à diverses situations. Il doit notamment savoir lire les plans, avoir des connaissances en maçonnerie et en conduite d'engins de chantier.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Toujours disponible

Il travaille sur la voie publique et dehors, quel que soit le temps ou la saison, parfois suite à une tempête. Il faut alors se dépêcher de rétablir le courant pour les usagers. C'est un travail physique, qui se fait le plus souvent en équipe de 2 à 10 personnes. Certains monteurs peuvent être spécialisés dans différents domaines : travail souterrain basse tension, travail aérien, travaux sous tension... Toujours disponible pour assurer la fourniture d'électricité, il est soumis au régime des astreintes. Ce métier nécessite des déplacements quotidiens sur des chantiers plus ou moins éloignés de son domicile.

En toute sécurité

Le monteur travaille sous la responsabilité d'un chef d'équipe. Il doit respecter les délais d'exécution du chantier et le matériel confié. Son principal souci est de respecter les règles de sécurité, très strictes. Pour se protéger, il travaille équipé de vêtements spéciaux : bottes et gants isolants, casque, accessoires de signalisation. Pour installer les poteaux électriques, il utilise une nacelle élévatrice, mais aussi un harnais et des sangles.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic + heures supplémentaires lors des périodes d'astreinte.

 

Intégrer le marché du travail

De nombreuses entreprises

Si ERDF (Électricité réseau distribution France) sous-traite de plus en plus, les monteurs réseaux peuvent trouver des débouchés principalement dans les entreprises privées ou les entreprises de travaux publics. Ce sont elles qui installent, améliorent et entretiennent les réseaux électriques de distribution. Certaines sont spécialisées dans un secteur (éclairage public, réseaux souterrains). Les monteurs réseaux peuvent également oeuvrer à la maintenance de l'éclairage public dans les collectivités territoriales.

Un métier en évolution

La profession évolue en fonction des nouvelles installations électriques en lien avec le développement durable (électricité photovoltaïque, éolienne...). De même pour la maintenance, avec l'installation de réseaux de fibre optique ou encore la gestion de l'énergie de l'éclairage public (système de pilotage centralisé...).

Évolution de carrière possible

Bien qu'exécutant, le monteur-électricien peut, avec de l'expérience, devenir chef d'équipe, puis chef de chantier. Il peut également s'orienter vers des emplois en bureau d'études.

Accès au métier

Accès au métier

Le diplôme de monteur technicien en réseaux électriques est le plus adapté pour la pratique du métier. Ses titulaires sont recherchés par les entreprises.

Niveau bac

  • MC technicien(ne) en réseaux électriques
  • Diplôme de monteur technicien en réseaux électriques en apprentissage
  • Bac pro métiers de l'électricité et de ses environnements connectés

En savoir plus

Témoignages

Dany, monteur en réseaux de distribution électrique chez Lucitea Atlantique du groupe Vinci Énergie

Se spécialiser pour évoluer

"Je travaille à la création de réseaux électriques. Je fais aussi du dépannage et beaucoup de renforcement de réseaux, qui consiste à remplacer du réseau nu par du réseau isolé. Je travaille au sein d'une équipe et nous procédons à l'implantation de supports (poteaux) à l'aide de nacelles et d'engins de levage. Je travaille aussi bien en aérien qu'en souterrain, mais certaines équipes sont spécialisées dans l'un ou l'autre.Pour être monteur réseaux, il faut absolument son permis de conduire et avoir toutes ses habilitations électriques. Je me déplace beaucoup dans tout le département. J'aime le mélange électricité et travail manuel de ce métier, par exemple lorsqu'il faut resserrer des boulons ou réfléchir de façon logique sur le réseau électrique. C'est un métier qui nécessite de travailler toujours en sécurité, pour soi et pour les autres. J'ai 3 ans d'expérience et je suis maintenant habilité B2T, ce qui me permet de commencer à gérer une équipe."

(21/11/2016)

Ressources utiles

www.metiers-electricite.com

Site métiers édité par le syndicat des entreprises de génie électrique (SERCE)

www.metiers-btp.fr

Site de l'observatoire prospectif des métiers et qualifications du BTP

www.edf.fr

EDF Ressources humaines

www.metier-tp.com

Fédération nationale des travaux publics

www.serce.fr

Syndicat des entreprises de génie électrique

Publications

Publications Onisep

Les métiers du bâtiment et des travaux publics
collection Parcours, Onisep
parution 2019

Les métiers de l'énergie
collection Parcours, Onisep
parution 2016