Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

régisseur / régisseuse de spectacles

Dans un théâtre, une salle de spectacles, un festival en plein air... Le régisseur de spectacles a l'oeil sur tout. Il prépare l'accueil des artistes, achemine le matériel technique, encadre le personnel... Objectif : que la représentation se déroule sans accroc.

  • Niveau minimum d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 2107 €
  • Statut(s) : Intermittent du spectacle
  • Synonymes : Régisseur/euse général/e cinéma,
    Responsable technique
  • Métiers Associés :

    Directeur/trice de production

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Arts du spectacle

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime bouger,
    J'aime organiser, gérer

Le métier

Nature du travail

Préparer le terrain

Des commandes de matériels aux réglages techniques, en passant par le recrutement de techniciens, le régisseur de spectacles est le grand organisateur des représentations artistiques. Son rôle consiste à étudier le projet, puis à définir et mettre en place les moyens techniques et humains nécessaires à sa réalisation. Sa mission : faire en sorte que tout soit prêt pour le jour J.

Organiser le travail

Le régisseur de spectacles ne travaille pas seul, mais en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire : metteur en scène, comédiens, techniciens... Véritable chef d'orchestre de cette troupe, il gère le personnel et les plannings. Il organise les déplacements, l'hébergement et la restauration des équipes. Chaque soir, il transmet une feuille de route pour le lendemain. En cas de changement, il en informe les personnes concernées. Son temps se divise entre l'administratif et le terrain.

Gérer le quotidien

Au quotidien, il s'occupe des questions d'ordres divers : acheminer le matériel technique, effectuer des réglages son et lumière, réserver des places de stationnement, monter les décors, accueillir les comédiens, recruter et payer les figurants, renforcer la sécurité... Face aux imprévus, il se doit d'être réactif, calme et efficace.

Compétences requises

Sensibilité artistique

Régisseur de spectacles est un métier passion, impliquant un goût affirmé pour le milieu artistique. À son niveau, le régisseur participe à la qualité de la production en optant pour des solutions techniques adaptées. Sa connaissance des différents corps de métiers est essentielle pour anticiper les problèmes éventuels. Par exemple, vérifier si la capacité du réseau électrique permet de brancher les projecteurs, prévoir une meilleure isolation phonique...

Méthode et réactivité

Chef d'équipe polyvalent, le régisseur est capable de résoudre toutes sortes de problèmes humains et techniques. Il doit organiser le travail avec méthode et rigueur, communiquer avec différents partenaires externes (mairies, sociétés de déménagement, agents EDF...), faire preuve de débrouillardise et d'initiative.

Bagage technique et informatique

Outre la connaissance des techniques de scénographie, le régisseur possède des bases en éclairage, son, machinerie, effets spéciaux... Il maîtrise les techniques du plateau ainsi que les logiciels et matériels informatiques spécialisés. Il n'est pas rebuté par le travail administratif qui lui incombe. Ouvert et curieux, il suit les évolutions technologiques et sait décrypter les manuels d'utilisation des équipements rédigés en anglais.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Un rythme soutenu et décalé

Le régisseur de spectacles a des horaires irréguliers qui varient et s'intensifient à mesure que l'on approche de la date du spectacle. Il travaille souvent en horaires décalés avec une amplitude large : ses journées sont longues et incluent les week-ends. Il doit avoir une disponibilité totale, car il est souvent amené à se déplacer au gré des besoins de la production qu'il encadre. Une vie de famille peut se révéler difficile.

Une polyvalence extrême

Un régisseur de spectacles en action est sur tous les fronts. Il est responsable de l'intendance (hébergement, restauration, transport des équipes), gère le recrutement et la rémunération du personnel, commande le matériel, assure les relations avec les partenaires et les autorités locales, organise le travail sur le plateau, aide aux réglages, résout des problèmes en tout genre... Il a une activité stressante et intense !

Un métier à risques

L'activité du régisseur n'est pas sans risques : il peut être amené à travailler en hauteur et à porter des charges. Il doit veiller au respect des normes de sécurité, notamment électriques. Aussi, est-il très vigilant sur les autorisations de blocage des rues, de cascades, d'effets spéciaux (explosions...). En somme, il veille à la sécurité des intervenants et du public.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

A partir de 2107 euros brut par mois (échelon 1, groupe 4). Le travail intermittent étant le plus représentatif dans ce métier, la rémunération est très variable en fonction du spectacle et de l'organisme concerné.

Intégrer le marché du travail

Un apprentissage sur le terrain

On ne devient pas régisseur de spectacles du jour au lendemain : bien qu'il existe des écoles et des diplômes dans ce domaine, l'apprentissage du métier se fait essentiellement sur le terrain. Aussi pour pouvoir prétendre à ce poste faut-il multiplier les expériences dans des métiers techniques du spectacle. Les régisseurs sont souvent passés par des postes de stagiaire, d'assistant, de technicien ou de régisseur son ou lumière, par exemple, avant d'accéder au poste de régisseur général.

Travail intermittent

La plupart des régisseurs sont des intermittents du spectacle pour lesquels des périodes d'activité alternent avec des périodes de chômage. Très peu ont la chance d'appartenir à une grande structure qui les emploie à l'année. La fonction publique territoriale recrute des régisseurs de spectacles et d'événementiel sur concours, le nombre de postes est cependant réduit.

Vers la direction de production

La régie est souvent un métier de transition à cause des nombreuses contraintes d'exercice. Parmi les évolutions possibles, le régisseur général peut viser la direction de production qui offre une activité plus stable et souvent plus rémunératrice.

Accès au métier

Accès au métier

La plupart des professionnels sont issus des métiers techniques du spectacle (éclairage, son, machinerie) pour lesquels ils ont suivi une formation adaptée. 2 écoles d'art dramatique (Esad Strasbourg, Ensatt Lyon) proposent des spécialisations en régie du spectacle pour la première, en réalisation son ou lumière pour la seconde.

Niveau bac + 2

  • Formations à la régie spécialisée du spectacle, options son, lumière ou plateau (CFA du spectacle vivant et de l'audiovisuel de Bagnolet)
  • DEUST théâtre
  • DMA régie de spectacles options lumière ; son

Niveau bac + 3

  • Diplôme de régie - création (Esad Strasbourg)
  • DN MADE mention spectacle

Niveau bac + 5

  • Diplôme arts et techniques du théâtre parcours administrateur du spectacle vivant (Ensatt Lyon)
  • Master professionnel en management du spectacle vivant

Niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé directeur technique du spectacle vivant (Ensatt Lyon)

En savoir plus

Témoignages

Stéphane, régisseur de spectaclesà la Ferme du buisson, Marne-la-Vallée (77)

Une gestion polyvalente

"On ne devient pas régisseur de spectacles du jour au lendemain. Avant d'exercer cette fonction, j'ai été machiniste, technicien lumière, puis régisseur plateau. Toutes ces expériences m'ont permis de gérer aujourd'hui l'activité de toute une équipe technique. J'adore ce travail collaboratif, les relations avec les techniciens... Mais ce que j'apprécie le plus dans mon travail, c'est l'autonomie, dans la mesure où la direction de la Ferme du buisson me donne carte blanche. "

"Je travaille beaucoup sur le terrain, même si 40 % de mes missions relèvent de la partie administrative. Parfois, il faut se débrouiller avec les moyens du bord mais je n'hésite pas à mettre la main à la pâte, surtout quand il y a des problèmes techniques au dernier moment... Dans ces cas-là, il faut être réactif, tout en restant calme, et prendre la bonne décision car la représentation théâtrale doit absolument se dérouler comme prévu. C'est vraiment un métier passionnant mais parfois stressant..."

(21/04/2012)
Fabrice, régisseur de spectacles

Être à l'écoute

"Au théâtre, je coordonne le son et la lumière. Il faut être à l'écoute des comédiens et du metteur en scène pour que tout le monde aille dans le même sens. C'est un travail d'équipe touchant à des domaines différents. Souvent, je suis amené à me débrouiller avec peu de moyens. L'essentiel, c'est d'avoir des idées. Le dernier spectacle nécessitait un énorme décor avec beaucoup de vidéos, des nouvelles technologies. J'ai découvert des aspects nouveaux. C'est enthousiasmant."

(21/04/2012)

Ressources utiles

www.concepteursdavenirs.fr

CONCEPTEURS D'AVENIRS (site consacré à la promotion des métiers et de l'apprentissage)

www.afrcinetv.org

Site de l'AFR (Association française des régisseurs, qui a pour vocation de faciliter les échanges entre les acteurs et les techniciens " de l'ombre ")

www.maison-du-film-court.org

Lieu d'intercession, d'échanges et de formation pour tous les métiers du cinéma

www.pole-emploi.fr/informations/pole-emploi-spectacle-@/spectacle/

Pôle emploi du spectacle

www.afdas.com

Assurance formation des activités du spectacle