Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

technicien / technicienne prototypiste en agroéquipement

Le technicien prototypiste en agroéquipement fait le lien entre le bureau d'études et la fabrication industrielle du produit. Il construit tout ou une partie d'un nouvel engin qu'il teste et modifie avant la production. Il allie bon niveau technique et créativité.

  • Les métiers animés : Technicien / Technicienne prototypiste en agroéquipement

Le métier

Nature du travail

Tout ou partie d'une machine

À partir des plans fournis par les ingénieurs recherche et développement (R&D) et du cahier des charges du service marketing, le technicien prototypiste en agroéquipement réalise concrètement la pièce, la nouvelle fonctionnalité ou l'objet, imaginé sur le papier par ses collègues. Il bénéficie d'une enveloppe budgétaire pour essayer différentes options, tester plusieurs matériaux ou variantes, et réaliser son objet.

De l'ordinateur à l'atelier

Une fois la conception de base réalisée sur ordinateur ou sur sa planche à dessin, le technicien passe à l'atelier pour la fabrication de son prototype, qu'il ajuste au fur et à mesure, souvent en collaboration avec ses collègues de R&D. Il commande les pièces techniques qu'il ne fabrique pas lui-même.

Jusqu'à la production en série

En général, il donne son prototype à tester à des personnes extérieures. Il suit de près ces essais et analyse les commentaires, pour améliorer son prototype. Il fait ensuite le lien avec l'industrialisation en travaillant étroitement avec les services méthodes et production pour expliquer comment il a construit son prototype, les difficultés rencontrées, etc. Il rédige des rapports avec toutes les spécificités de son produit afin que celui-ci puisse être adapté à l'échelle industrielle.

Compétences requises

Maîtrise technique

Le technicien prototypiste en agroéquipement doit maîtriser une ou plusieurs spécialités techniques selon les produits sur lesquels il travaille (électronique, mécanique générale, hydraulique, etc.) et avoir le sens pratique. De manière générale, il aime comprendre le fonctionnement des choses, il s'intéresse à la façon dont elles sont fabriquées pour pouvoir trouver de nouvelles solutions. Les touche-à-tout et les curieux, notamment des nouvelles technologies, sont privilégiés. La connaissance du secteur d'activité est également souhaitée.

Sociable et anglophone si possible

Il doit aussi être un bon communicant pour expliquer clairement ce qu'il souhaite lorsque, par exemple, il commande une pièce ou demande une rallonge de budget. Il n'est bien entendu pas rebuté par l'écrit, car il lui faut rédiger des rapports et noter les spécificités de son produit. La maîtrise de l'anglais est de plus en plus exigée, notamment dans les entreprises internationales.

Autonome et inventif

Même s'il est entouré et travaille en collaboration avec de nombreux professionnels de différents services, le prototypiste doit être autonome et organisé. Inventif, il n'hésite pas à innover pour trouver des solutions et contourner des obstacles.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Beaucoup de variétés

Le travail du technicien prototypiste en agroéquipement est varié, ainsi que ses lieux d'exercice. Il passe généralement un quart de son temps sur sa table à dessin ou son ordinateur et le reste à l'atelier pour la fabrication de pièces. Selon le prototype qu'il construit, il peut également se rendre sur le terrain lors des premiers tests en conditions réelles (sur un circuit automobile pour une voiture, dans un champ pour une machine agricole, etc.).

De nombreux interlocuteurs

S'il peut travailler seul, le technicien prototypiste est fréquemment en lien avec de nombreux professionnels : dessinateurs du bureau d'études, clients, chefs de produit, services achat, méthodes, production, etc. Chez un constructeur, il est souvent rattaché au service recherche et développement (R&D) avec lequel il collabore étroitement.

Des procédures précises

Il est parfois soumis à la pression des délais et des budgets qu'il doit respecter. Par ailleurs, dans l'industrie, les process tiennent une part très importante. Il doit les suivre à la lettre, notamment pour vérifier la conformité de son produit, ainsi que sa fiabilité.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Variable en fonction du lieu d'exercice et du type d'entreprise.

 

Intégrer le marché du travail

Un professionnel recherché

Le technicien prototypiste en agroéquipement exerce en bureaux d'études chez les constructeurs d'équipements agricoles, mais il peut également être indépendant. Il est recherché pour ses compétences techniques et son expérience. C'est pour cela que ce poste n'est pas accessible aux débutants. Cependant, la demande est constante, car les profils maîtrisant une ou plusieurs spécialités techniques (hydraulique, électrique, mécanique, etc.), à la fois créatifs, méthodiques et sachant travailler en équipe, sont plutôt rares.

Des évolutions variées

La construction de prototypes est une bonne école et les possibilités d'évolution sont variées. Après quelques années, il peut choisir de travailler en bureau d'études, au service méthodes ou à la production. Il peut également s'orienter vers un service après-vente.

Accès au métier

Accès au métier

Le métier est accessible avec un diplôme de niveau bac + 2 et, en général, quelques années d'expérience, par exemple en maintenance ou service après-vente. Dans certains cas, le bac professionnel et l'expérience peuvent suffire.

Niveau bac

  • Bac pro maintenance des matériels, option A matériels agricoles ; agroéquipement

Niveau bac + 2

  • BTS techniques et services en matériels agricoles (TSMA) ; BTS du secteur de la mécanique, de l'électronique, de la maintenance...
  • BTSA génie des équipements agricoles (GDEA)

En savoir plus

Ressources utiles

aprodema.org

Site de l'Association pour la promotion des métiers et des formations en agroéquipement

www.axema.fr/

Site de l'Union des industriels de l'agroéquipement

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'automobile
collection Parcours, Onisep
parution 2018